Blogue affichez vos couleurs

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

Partout au pays, les Canadiens répondent déjà à l’appel à l’action du Programme 2030. Il y a 17 objectifs hauts en couleur pour créer un monde meilleur. Lequel vous inspire le plus?

Ce blogue est une plateforme où vous pouvez partager des anecdotes, susciter la curiosité, créer des liens, et fournir de l’information pertinente au sujet des objectifs de développement durable. Inspirons-nous les uns les autres pour passer à l’action dès maintenant!


Partout au pays, les Canadiens répondent déjà à l’appel à l’action du Programme 2030. Il y a 17 objectifs hauts en couleur pour créer un monde meilleur. Lequel vous inspire le plus?

Ce blogue est une plateforme où vous pouvez partager des anecdotes, susciter la curiosité, créer des liens, et fournir de l’information pertinente au sujet des objectifs de développement durable. Inspirons-nous les uns les autres pour passer à l’action dès maintenant!


  • Bienvenue sur le blogue affichez vos couleurs!

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
    13 sept. 2019
    Fermé: cette discussion est maintenant complete

    L’équipe de l’Unité des objectifs de développement durable (Unité des ODD) d’Emploi et Développement social Canada est extrêmement heureuse de lancer sa présence en ligne et discuter avec vous de la raison pour laquelle nous nous soucions des objectifs de développement durable et de pourquoi vous devriez également.

    Les objectifs de développement durable, également appelés ODD, font partie d'un plan mondial historique appelé Programme 2030. Son objectif : permettre à tous les pays de travailler ensemble afin de bâtir un monde meilleur, pour tous. Et qui ne veut pas le faire?

    Avant de discuter pourquoi les ODD sont si importants, laissez-moi prendre un instant pour expliquer un peu comment ils ont été créés. En 2012, les États membres des Nations Unies (193 pays) se sont réunis à Rio de Janeiro pour créer un nouveau programme mondial pour le développement durable.

    La rencontre de Rio a été l’un des événements les plus importants de l’histoire des Nations Unies et a débouché sur un document intitulé « L’avenir que nous voulons ». Avec ce document, les États membres de l’ONU ont convenu de créer un nouvel ensemble d’objectifs. Des objectifs qui seraient intégrés, transformateurs et applicables à toutes les nations - les objectifs de développement durable.

    Il a fallu trois années de longues négociations et de nombreuses itérations, mais le 2 août 2015, « Transformer notre monde: le programme de développement durable à l'horizon 2030 » a été adopté. Pour la première fois de notre histoire, nous nous sommes mis d’accord sur le plan le plus complet au monde pour relever les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment la pauvreté, les inégalités, le climat, la dégradation de l’environnement, la prospérité, la paix et la justice. Un accomplissement phénoménal.

    Le Programme 2030 comprend 17 objectifs de développement durable et 169 cibles. Ces derniers visent à répondre aux besoins fondamentaux des personnes : un foyer sûr, un travail décent, une éducation pour leurs enfants, des soins de santé de qualité et un environnement sain.

    Il faudra un effort de l'ensemble de la société pour atteindre ces objectifs. En coordonnant les voix et les efforts de tous les ordres de gouvernement, des peuples autochtones, des municipalités, de la société civile, du secteur privé et des Canadiens, nous pourrons mettre en place une compréhension commune et une vision partagée quant à la voie à suivre pour le Canada.

    S'occuper des objectifs de développement durable, c'est prendre soin des gens et de notre planète, afin que les générations futures puissent vivre une vie meilleure, plus paisible et prospère. Nous avons tous un rôle à jouer pour atteindre ces objectifs. Parce que s'occuper de l'humanité est un travail pour nous tous!

    Alors, montrez-nous vos couleurs et partagez vos opinions et vos idées sur ce blogue. Nous voulons savoir ce que vous pensez des objectifs de développement durable et de leur importance.

  • INVESTIR DANS LA CONSOMMATION DURABLE

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
    13 sept. 2019
    Fermé: cette discussion est maintenant complete

    Souhaiteriez-vous intégrer des solutions durables dans votre vie quotidienne? Bonne nouvelle! Vous pouvez le faire en modifiant vos habitudes d’achat et de vente.

    Vous pouvez contribuer à la réalisation des objectifs mondiaux – aussi appelés Objectifs de développement durable (ODD) – en modifiant votre manière de faire des affaires. Même si vous n’êtes pas propriétaire d’une entreprise, vous pouvez être partie prenante de la solution en tant que consommateur.

    Bien qu’une entreprise ait pour objectif de faire des profits, les entrepreneurs tout comme les consommateurs prennent rapidement conscience que les opérations vont bien au-delà des dollars et des cents. En adoptant un cadre axé sur le triple résultat, les entreprises peuvent responsabiliser les gens, protéger l’environnement et faire de l’argent. Lorsqu’on aborde la durabilité d’un point de vue social, environnemental et financier, bon nombre de possibilités et de solutions d’amélioration se présentent.

    Objectif mondial 12 – Consommation et production durables

    Cet objectif particulier vient renforcer l’importance de faire des affaires différemment. Il porte sur des enjeux comme l’utilisation efficace des ressources naturelles, l’amélioration des pratiques de gestion des déchets et le recours à la technologie pour assurer le progrès.

    Il met également en lumière l’importance de recadrer les pratiques économiques courantes, comme les subventions et les avantages fiscaux à des secteurs qui causent du tort à la communauté internationale et à l’environnement. Imaginez un monde où les entreprises bénéfiques pour l’environnement reçoivent des allègements fiscaux et du financement.

    J’ai souvent établi un lien direct entre la durabilité et la gestion des ressources. Aucun autre objectif ne fait davantage ressortir ce point. Vous êtes en contrôle de vos habitudes de consommation. Oui, vous avez besoin d’aller faire des courses et d’acheter des choses. Cependant, vous pouvez chaque jour faire des choix qui veillent à ce que les entreprises que vous appuyez et les produits que vous achetez responsabilisent les personnes et ne les exploitent pas.

    Le commerce équitable, par exemple, fait justement cela. Il inspire les consommateurs à faire en sorte que leurs achats servent un objectif. Il responsabilise également les nombreux entrepreneurs sociaux qui cherchent à faire les choses différemment. Avez-vous remarqué que les magasins offrent maintenant un plus grand choix de produits équitables ou biologiques? C’est parce que de plus en plus de clients les demandent.

    Un rôle de premier plan

    Tous les pays participeront à cette transition de l’exploitation économique vers la responsabilisation économique, mais les pays développés joueront un rôle de premier plan. En effet, puisque le niveau de revenu par habitant des pays développés est élevé, les citoyens des pays développés ont un plus grand pouvoir d’achat pour se procurer des articles de consommation. En outre, les pays développés se sont longtemps tournés vers les industries des pays en voie de développement pour produire des biens de consommation à moindre coût.

    Bien que, par le passé, la production ait été défavorable à bien des travailleurs partout dans le monde, la sensibilisation à cette cause et sa défense ont fait ressortir la nécessité d’ajuster la chaîne de production pour assurer la sécurité des environnements de travail et le respect des droits de la personne, peu importe le poste que ces personnes occupent dans une entreprise.

    Cette sensibilisation aux répercussions sur l’environnement de la production dans un contexte d’exploitation a également incité les consommateurs à y penser à deux fois avant d’acheter un produit qui contribue à détruire la Terre. Il est de plus en plus évident que l’achat de produits de qualité fabriqués pour durer est l’option la plus viable pour les consommateurs et les entreprises.

    Votez pour le changement

    Lorsque vous achetez des produits éthiques, écoresponsables et conçus pour durer longtemps, vous choisissez d’investir dans des articles inspirés par le respect pour les personnes et pour la planète. Vous investissez dans les traditions et les cultures locales. Ces produits coûtent un peu plus cher pour le moment, mais lorsque des articles sont fabriqués pour durer, ils coûtent moins cher que les autres à long terme.

    Et en ce qui a trait au profit, jetez un coup d’œil à l’entreprise Patagonia, et vous constaterez à quel point les pratiques d’affaires durables peuvent mener à la réussite.

    Faire l’investissement

    Pour atteindre les objectifs mondiaux, beaucoup de gens s’attendent à ce que les entreprises privées fassent l’investissement nécessaire. Cela signifie que les entreprises et les consommateurs doivent voir la situation dans son ensemble, c’est-à-dire le caractère interdépendant de la durabilité. Pour qu’une entreprise soit durable, il faut tenir compte de la durabilité financière, de la durabilité environnementale et de la durabilité sociale. Il ne faut pas se contenter de prendre en considération seulement l’un de ces trois facteurs, il faut tenir compte des trois.

    Il faudra inévitablement du temps pour trouver le bon équilibre dans cette équation, et pour ajuster les variables inhérentes à chaque catégorie. Nous ferons des essais et des erreurs, mais si l’objectif ultime est le développement durable, le maintien du statu quo ne suffit plus.

    Article original : http://www.simplysustainableblog.com/investing-in-sustainable-consumption/

    Leah Feor, Simply Sustainable

  • Partenariats de recherche pour la réalisation du Programme 2030 au Canada

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
    13 sept. 2019
    Fermé: cette discussion est maintenant complete

    Le Programme 2030 est ambitieux et la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) nécessite l’utilisation d’une approche pansociétale dans tous les secteurs. Les partenariats de recherche collaborative créent des passerelles entre pratique et recherche qui contribuent à faire progresser l’apprentissage vers des solutions de développement durable efficaces. Au Canada, pour se conformer aux indicateurs ODD, il est essentiel de produire des connaissances pertinentes et ponctuelles permettant d’éclairer une programmation fondée sur des données probantes. Les défis posés par les partenariats de recherche indiquent toutefois que ces collaborations se produisent moins fréquemment, au Canada, comme cela pourrait être le cas. En outre, les dépenses en recherche et développement au Canada doivent progresser pour pouvoir satisfaire l'augmentation de 50 % du nombre de chercheurs dévoués, nécessaire pour atteindre les objectifs fixés dans les domaines des sciences et de l’innovation.

    Contributions existantes au Programme 2030

    Les partenariats novateurs existant, qui s’établissent partout au Canada, constituent toutefois un point de départ pour combler les lacunes des partenariats de recherche liés aux ODD. L'Alliance 2030 est, par exemple, une plateforme en ligne qui crée un espace dans lequel diverses organisations et les particuliers peuvent se connecter et collaborer. Le rapport Blueprint, Generation SDG (le Plan directeur, Génération ODD), un effort déployé par la Waterloo Global Science Initiative, présente une gamme d'actions collectives et de partenariats locaux canadiens visant à promouvoir le développement durable. Enfin, la Carte du Mouvement du British Columbia Council for International Cooperation (BCCIC) révèle la « mosaïque invisible » des organisations qui contribuent au développement durable sans faire aucune référence explicite aux ODD. Cette tendance existe également dans le milieu universitaire. Les chercheurs alimentent la recherche sur les ODD bien que leurs efforts ne soient pas nécessairement encadrés comme tels.

    Face à ce manque de visibilité, Prochaine Génération – Collaboration pour le développement, un programme de recherche conjoint du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et de l'Association canadienne pour l'étude du développement international, s'est associé au Réseau pour des solutions de développement durable du Canada pour schématiser les domaines de recherche sur les ODD au Canada. Ce projet vise à déterminer de quelles manières les chercheurs et leurs partenaires contribuent à la mise en œuvre des ODD et à découvrir les domaines de recherche sur les ODD, qui sont sous-représentés. De plus, en se basant sur de nouvelles recherches portant sur la collaboration entre le milieu universitaire et la société civile, l'équipe a identifié les défis en matière de capacité liés à l’établissement de partenariats efficaces et équitables, et a également déterminé le besoin d’accélérer la mobilisation des connaissances et la sensibilisation.

    Promouvoir la collaboration

    La mise en œuvre des ODD au Canada exige un investissement important en recherche et développement, mais aussi la création d'un environnement propice aux partenariats, comme l'a souligné une récente note d'information du CCCI et du BCCIC. Le gouvernement et les organismes gouvernementaux ont un rôle à jouer, en tant que rassembleur, pour faciliter les échanges au sein des secteurs et entre eux, et ce dans le but d’appuyer les échanges intersectoriels et le partage des connaissances. Financer les efforts de collaboration et les mécanismes de renforcement des capacités permet aussi d’appuyer les éléments transformateurs du Programme 2030, y compris la participation des communautés historiquement marginalisées du Canada à titre de partenaires.

    Il est possible de tirer parti des possibilités de financement existantes pour mieux relier la recherche et les projets de recherche concertée au Programme 2030. Par exemple, l'initiative Imaginer l'avenir du Canada du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) met l'accent sur les défis mondiaux futurs auxquels les Canadiens sont confrontés et qui reflètent en partie les ODD. Le CRSH offre également des possibilités de financement pour appuyer la collaboration entre les universitaires et les acteurs non étatiques et gère certains programmes qui pourraient appuyer le Programme 2030. Le Conseil national de recherches du Canada soutient également l'innovation et la collaboration à l’échelle internationale. Le renforcement de ces approches existantes et l'établissement de liens explicites entre la recherche et les ODD pourraient renforcer cette collaboration. Le recours au financement adapté et au financement de démarrage pour soutenir la capacité à tester de nouvelles idées pourrait renforcer les efforts des acteurs communautaires et non étatiques, ce qui permettrait de créer de nouvelles synergies et d'amplifier les succès. Les universités au Canada ont déjà commencé à s'attaquer au Programme 2030 en intégrant les ODD dans leurs stratégies sur les campus. Les universités offrent un terrain fertile pour la recherche sur les ODD, le suivi et l'évaluation, la création de partenariats multipartites et, surtout, l'engagement des étudiants.

    De grands progrès restent à faire pour la mise en œuvre des ODD. Promouvoir une culture de partenariats de recherche et de collaboration intersectorielle constitue une excellente occasion pour faire progresser le programme 2030 au Canada comme à l'étranger.

    Le présent article d'opinion s'inscrit dans le cadre de la série produite par le BCCIC et le CCIC sur les bonnes pratiques pour la mise en œuvre du Programme 2030, une initiative financée en partie par le Programme des objectifs de développement durable du gouvernement du Canada.

    Nasya Razavi, Post-Doctorante Visiteuse, The City Institute, York University et Jon Beale, Directeur, Sustainable Development Solutions Network Canada