Ce que disent les Canadiens

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

Afin d'éclairer l'élaboration de la stratégie nationale du Programme 2030, une première série de consultations publiques a eu lieu entre le mois de mars et le mois de mai 2019. Au cours de ce processus, des milliers de Canadiens ont exprimé leur engagement à l'égard du Programme 2030 et leur désir que des actions coordonnées et inclusives soient mises en place pour atteindre les ODD partout au pays. Ce qui suit est un résumé de ce que nous avons entendu jusqu'à présent.

Afin d'éclairer l'élaboration de la stratégie nationale du Programme 2030, une première série de consultations publiques a eu lieu entre le mois de mars et le mois de mai 2019. Au cours de ce processus, des milliers de Canadiens ont exprimé leur engagement à l'égard du Programme 2030 et leur désir que des actions coordonnées et inclusives soient mises en place pour atteindre les ODD partout au pays. Ce qui suit est un résumé de ce que nous avons entendu jusqu'à présent.

Guest Book

Plusieurs organisations à travers le pays utilisent déjà les ODD pour encadrer, surveiller et rendre compte de leur impact social, et beaucoup d'autres explorent actuellement des moyens d’apporter une contribution plus significative à l’atteinte des ODD. Néanmoins, bon nombre d’organisations n’avaient jamais entendu parler des ODD. Elles ne savent pas comment y contribuer ou dans quelle mesure elles y contribuent déjà. Dans l'ensemble, les consultations ont fait ressortir la nécessité d’accroître la sensibilisation et l’engagement dans tous les secteurs. 

Les acteurs du secteur privé au Canada commencent à s’intéresser à des approches qui vont au-delà de leurs responsabilités corporatives traditionnelles afin de mettre en place des modèles d’affaires novateurs et capables de produire, de façon durable, de la valeur sur les plans social et environnemental. Les intervenants de ce secteur ont aussi signifié qu’ils avaient besoin de mieux comprendre les opportunités d’affaires qu’offrent les ODD. Ils ont soulevé l’importance d’offrir aux petites et moyennes entreprises des occasions de travailler en collaboration étroite avec les organisations de la société civile et les gouvernements en vue de prendre des mesures concrètes afin de les atteindre.

Un certain nombre d’établissements universitaires au Canada jouent un rôle de chef de file dans la promotion du développement durable partout au pays. En plus d’une augmentation de la recherche sur le développement durable, certaines institutions se servent des ODD pour orienter leurs activités de recherche stratégique. De nombreux établissements d’enseignement mènent des activités de mobilisation et développent des programmes pour donner aux étudiants les outils nécessaires afin de prendre des décisions éclairées tenant compte du développement durable. 

Même si un certain nombre d’établissements universitaires n’ont pas encore intégré les ODD à leurs mandats, ils en reconnaissent la valeur et sont à la recherche de moyens pour y contribuer. Nous avons aussi entendu qu'il est possible d’accélérer la sensibilisation, l'engagement et les partenariats par l'entremise des réseaux d'éducation tout en s’inspirant des pratiques exemplaires et des réussites d’établissements qui ont déjà commencé à agir pour faire progresser les ODD.

En consultant directement les jeunes, nous avons entendu qu’ils sont hautement déterminés et qu’ils désirent contribuer à bâtir un avenir meilleur. Ils ont besoin de plus d’outils, de mieux connaître les occasions de participer et d'un plus grand soutien pour prendre part aux décisions. Si plusieurs jeunes sont d’ardents défenseurs d’un avenir durable et qu’ils sont nombreux à agir pour faire de ce désir une réalité, beaucoup d’autres n’ont pas l’impression de pouvoir influencer la réalisation du Programme 2030 ou d’avoir leur mot à dire dans la conception de la stratégie. Les jeunes souhaitent participer plus activement au processus de planification qui définira ce que représente la réussite pour les générations à venir au Canada.

Les Canadiens ont été clairs : la mise en œuvre des ODD ne peut se faire en silos. Pour atteindre les ODD, il faut que l’ensemble des niveaux de gouvernement, à savoir le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires, les municipalités et les organisations autochtones nationales, fassent preuve de leadership. Les intervenants, particulièrement les membres de la société civile, ont insisté sur le fait que les actions doivent émerger des collectivités locales afin d’assurer la participation de tous et de contribuer au développement local durable.

De nombreux intervenants ont fait le lien entre les efforts qu’accomplit le Canada au pays et à l’étranger en vue de faire progresser les ODD. Ils reconnaissent que les investissements du Canada dans les pays en développement contribuent au progrès et qu'il y a un apprentissage mutuel qui peut et devrait se produire entre nos efforts nationaux et mondiaux.

Un élément déterminant d’une mise en œuvre réussie du Programme 2030 au Canada consiste à ne laisser personne de côté. Les intervenants ont indiqué la nécessité d’un effort collectif et concerté pour intégrer les groupes historiquement marginalisés, tels que les femmes, les autochtones, les nouveaux arrivants, les personnes handicapées, les personnes âgées, les membres de la communauté LGBTQ2 et les jeunes afin de reconnaître leurs besoins et contributions uniques. De nombreux groupes ont  exprimé le désir de s’engager au niveau local et communautaire en collaborant avec des organismes de proximité dignes de confiance qui œuvrent dans des milieux auxquels ils s’identifient.

Un dialogue a été amorcé avec des partenaires autochtones et les liens entre le Programme 2030 et la réconciliation sont clairement ressortis. Durant ces échanges initiaux au sujet du Programme 2030, il a été réaffirmé que la stratégie nationale devait réitérer l’engagement du Canada à l'égard de la réconciliation avec les peuples autochtones. Nous devons aussi tenir compte de cette population diversifiée sur le plan culturel ayant une connaissance unique du territoire et des défis distincts propres aux communautés Inuits, Métis et à celles des Premières Nations.

Nos partenaires ont souligné la nécessité que la stratégie nationale repose sur des données désagrégées de grande qualité, de sorte que les progrès réalisés soient facilement mesurables et que les aspects à améliorer puissent être ciblés. Nous avons entendu qu’il y a des lacunes systématiques en matière de données, particulièrement dans les collectivités de petite taille et les collectivités éloignées. Des rapports axés sur la transparence, préparés régulièrement et en temps opportun, sont nécessaires pour faire le suivi des progrès réalisés et assurer une bonne reddition de comptes.

Dans l’ensemble, les intervenants de tous les secteurs ont souligné que pour faire progresser le Programme 2030 au Canada, il faut le faire connaître, mobiliser les gens et forger des partenariats. Ils estiment également qu’il est nécessaire de rendre les ODD accessibles et significatifs aux yeux de tous les Canadiens.

Faites-nous part de vos commentaires sur la mise en œuvre du Programme 2030 au Canada ci-dessous. 

Fermé: cette discussion est maintenant complete